Deux jours en Raquettes à neige : Col du Rousset > St Agnan en Vercors

Deux jours en Raquettes à neige : Col du Rousset > St Agnan en Vercors

Il est un peu plus de 9 heures 00 quand nous sommes déposés au col du Rousset. Le vent et le brouillard sont également au rendez vous. Après un rapide café, nous embarquons sur le télésiège qui nous monte en direction des hauts plateaux du Vercors.

[row cols_nr= »2″]

[col size= »6″]

Départ du Col du Rousset

[/col]

[col size= »6″]

Même si le vent est toujours présent, nous distinguons quelques trouées de ciel bleu qui nous laissent espérer une belle journée. Par contre, la neige annoncée pourtant dans la nuit, ne semble pas au rendez-vous !!!

C’est donc les raquettes sur le sac à dos que nous commençons notre sortie.

[/col]

[/row]

Jour 1 : Col du Rousset > Cabane de la Jasse du Play

Nous partons, tout d’abord, en direction de la cabane de Pré Peyret en nous habituant petit à petit au poids de notre sac à dos (8Kg et 10kg). Même si le vent du nord n’est pas forcement très agréable, il a pour effet de pousser les nuages et laisser la place à un magnifique ciel bleu. A mi-chemin, nous arrêtons pour contempler ces hauts plateaux qui nous allons en partie traversée.

[row cols_nr= »2″]

[col size= »6″]

[/col]

[col size= »6″]

Notre ambition est de traverser le plateau situé entre la cabane de pré Peyret (au sud) et la station de Corrençon en Vercors (Au nord). Cet itinéraire est donné en trois jours et nous nous rendons rapidement compte qu’avec nos deux jours prévus ce sera impossible. La progression en raquettes en moins rapide qu’à pied et le poids des sacs n’arrange rien.

Après 1h30 de marche nous arrivons à l’entrée du parc naturel du Vercors, et là, miracle la neige est bien présente. Nous chaussons nos raquettes et poursuivons notre route. L’itinéraire est bien tracé, il n’y a qu’à suivre les marques dans la neige.

[/col]

[/row]

 

Quelques centaines de mètres avant la cabane de Pré Peyret, nous bifurquons à gauche en direction de La Grande Cabane. Là, l’itinéraire est nettement moins pratiqué. D’ailleurs, hormis deux skieurs nordiques, nous ne croisons personne.

[row cols_nr= »2″]

[col size= »6″]

[/col]

[col size= »6″]

Arrivés à la Grande Cabane, le vent s’est calmé et nous profitons du panorama sur le plateau et le Grand Veymont. L’immensité et la beauté des paysages, nous laissent rêveur… A tel point qu’on en oublie de regarder la carte et poursuivons notre route dans une mauvaise direction… Merci, Mr GPS, après un petit détour, nous rattrapons le tracé du GR. Mais c’est une bataille continuelle pour essayer de rester sur le bon axe… De nombreux repères sont, en effet, enfouis sous la neige et donc… Grâce à la trace GPX constituée à l’avance, nous gardons le cap ! Il pourrait sembler plus simple de tirer tout droit, mais le chemin serpente entre les petites collines qui constituent le plateau et apparait donc comme le meilleur itinéraire.

[/col]

[/row]

Cela fait plus d’une heure que le GPS affiche quasiment la même distance qui nous sépare de la cabane de la Jasse du Play !!! Le soleil commence à décliner et nous ne sommes toujours pas arrivés. Il est temps de prendre une décision, continuer jusqu’à la cabane mais au risque de monter la tente de nuit en cas d’échec ou s’arrêter maintenant. Nous décidons de continuer, ce qui est fait aujourd’hui ne sera plus à faire demain !

[row cols_nr= »2″]

[col size= »6″]

Finalement, nous arrivons fourbus à la cabane de la Jasse du Play alors que le soleil s’est couché… après un peu plus de 6 heures de marche.

[/col]

[col size= »6″]

[/col]

[/row]

 

La cabane étant bien occupée, nous décidons de jeter l’éponge et de monter notre tente dans la forêt à l’abri du vent qui vient de refaire son apparition. Nous trouvons un endroit abriter et suffisamment plat. Après avoir damer, nous montons la tente, raquettes aux pieds afin de ne pas s’enfoncer dans la couche de neige importante. Pour tenir face au vent, nous utilisons les raquettes et nos bâtons pour arrimer la tente. Nous constituons également un « ancre » à neige avec un sac plastique rempli de neige et enfoui.

 

[row cols_nr= »3″]

[col size= »3″]

[/col]

[col size= »5″]

Après avoir rapidement fait fondre la neige, nous reconstituons notre « tartiflette » lyophilisée… Mmmmmmhhhh, pas terrible mais bon c’est mieux que les barres de céréales de la journée.

[/col]

[col size= »4″]

[/col]

[/row]

 

 

 

[row cols_nr= »2″]

[col size= »6″]

Il est 20 heures 00, nous nous faufilons dans nos duvets pour la nuit. La température est pour le moment clémente, avec +3°C dans la tente.

Nous dormons en pointillé du fait de l’humidité qui s’est installée entre les tapis de sol trop fin et nos duvets. Nous n’avons pas froid mais on est pas bien quand même…

[/col]

[col size= »6″]

[/col]

[/row]

Jour 2 : Cabane de la Jasse du Play > St Agnan en Vercors

Après un rapide petit déjeuner, nous replions notre tente et reconstituons nos sacs à dos. Relier Corrençon nous semble difficile, nous décidons donc de rejoindre St Agnan en Vercors.

Nous quittons la cabane de la Jasse du Play en direction de la cabane de Tiolache mais quelques centaines de mètres avant de l’atteindre nous bifurquons sur la gauche pour redescendre dans la vallée.

Après 5 heures de marche nous arrivons à St Agnan en Vercors.

 

 

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Fermer le menu